Olivia est actuellement stagiaire à Bangkok en tant qu’assistante marketing dans une entreprise de médias. Elle nous raconte son parcours et son quotidien en tant que stagiaire dans la Cité des Anges.

 

 

 

Bonjour Olivia, peux-tu nous présenter rapidement ton parcours ?

J’ai 19 ans et je suis en 2ème année d’études supérieures en Bachelor in Business Administration (BBA), au sein du Groupe ESC Troyes. Dans le cadre de mes études, je dois effectuer deux stages à l’étranger.


Pourquoi Bangkok en particulier ?

Ce stage était l’occasion de partir loin de mes repères habituels, de découvrir une nouvelle culture et un style de vie différent.
Je n’avais pas particulièrement ciblé Bangkok. D’abord attirée par le continent américain, j’ai vite réalisé que je n’y trouverai pas le dépaysement que je recherchais. Je me suis alors orientée vers l’Asie, notamment Hong Kong, Singapour et Bangkok.


Comment s’est passée ta recherche de stage ?

C’est grâce à une étudiante de mon école que j’ai pu entrer en contact avec mon entreprise. J’ai envoyé ma candidature, passé un entretien par Skype et me voici !
C’est une vraie chance car trouver un stage à Bangkok n’est pas facile ; ils n’ont pas les mêmes critères administratifs et acceptent moins facilement les stagiaires qu’en France.


Comment as-tu trouvé ton logement ?

La recherche d’appartement a été longue et fastidieuse. Malgré moultes recherches sur différents sites d’agences immobilières thaïlandaises, impossible de trouver. En arrivant, j’ai dû dormir dans un hôtel proche de mon lieu de travail. Dès mon arrivée au stage, on m’a conseillé de contacter l’agence immobilière francophone Vauban qui m’a trouvé un appartement dès le lendemain.

Je suis en collocation avec une autre étudiante française que j’ai rencontré via la page Facebook « Les Français de Bangkok ». Nous avions fixé un budget de 20 000 THB (soit 530 euros) par mois, ce qui nous a permis d’avoir un appartement de 2 chambres, équipé et situé à seulement 10 minutes de la station Phra Khanong de Skytrain, le métro aérien de Bangkok.


En tant qu’étudiante, quel est le coût de la vie en Thaïlande ?

Le coût de la vie en Thaïlande n’est pas aussi élevé qu’en France, donc pour un étudiant, 200€ par mois est un budget raisonnable pour vivre.
Grâce à la fameuse street food thaïlandaise, on peut très bien manger et partout avec seulement 1€ ! Faire les courses nous revient plus cher…

 

Comment te déplaces-tu au quotidien ?

Je me déplace en métro ou à pied. Ici, il y a n’y a que 4 lignes de métro donc il faut souvent marcher mais ce n’est pas un problème car la ville est très propre malgré ce que l’on peut penser. Il m’arrive de prendre occasionnellement le taxi ou le moto-taxi. Se déplacer à Bangkok n’est vraiment un problème, quasiment tous les transports y sont réunis !

 

En tant que française qui n’a jamais travaillé avec des thaïlandais, était-ce difficile de s’adapter à la culture ?

Il est vrai que la culture est totalement différente de chez nous. Mais l’adaptation se fait vite et c’est très moderne. Les thaïlandais sont très sérieux dans le travail, ça nous apprend à être rigoureux.
Question alimentation, je n’ai pas tendance à aller vers l’inconnu mais il faut se lancer ! Je n’ai jamais été déçue de la nourriture locale sauf par le piment qui m’a fait voir rouge…
Question style de vie, on s’habitue à retirer ses chaussures pour entrer dans les lieux publics, à la propreté (il y a des agents de sécurité dans chaque rue), à faire la queue pour prendre le métro…
Le plus compliqué est la barrière de la langue car beaucoup d’entre eux ne comprennent que quelques mots d’anglais. Parfois, on revient au Pictionnary ou aux mîmes, mais on arrive toujours à se faire comprendre !

Eléonore

Eléonore

Nos frontières sont nos quêtes.
Avide de voyages et de nouvelles rencontres, l’écriture est l’aventure qui me permet de partager avec vous mes expériences.