share on:

Votre décision est prise, vous vous expatriez en Thaïlande, adieu train-train quotidien, bonjour dépaysement et changements. Votre destination ? La même que la moitié des expatriés au royaume de Siam : Bangkok ! Comment vivre ce renouveau sans stress ? Quelles sont les bonnes décisions à prendre ? La rédaction de Vivre en Thaïlande vous offre le mode d’emploi pour votre installation dans la Cité des Anges.

1- Trouver un logement

Lors de votre arrivée à Bangkok vous aurez une pluralité de choix à faire concernant la sélection de votre futur logement : son type, son quartier, le loyer maximum que vous souhaitez y mettre…

En Thaïlande, différents types de logements sont disponibles :

  • Les condominiums : Il s’agit d’un ensemble d’appartements regroupés dans un immeuble disposant d’espaces communs. De nombreux services sont généralement proposés : piscine, salle de sport, sécurité 24/7, techniciens, personnel d’entretien, etc.
  • Les maisons : Certaines d’entre elles peuvent se trouver en “copropriété”, ce qui inclut donc de nombreux services à la manière des condominiums et résidences hôtelières.
  • Les villas : Celles-ci disposent généralement des mêmes caractéristiques que les maisons avec des surfaces plus importantes et une gamme de services plus luxueux.

Concernant la localisation de votre futur chez vous, Bangkok comporte de nombreux quartiers résidentiels éparpillés dans la ville. Certaines zones sont tout de même connues pour avoir une forte concentration de logements résidentiels :

 

Wittayu, Yen Akat & Sathorn :

Les nombreux restaurants et boulangeries français situés dans cet arrondissement en ont fait le « quartier français » de Bangkok. L’Alliance Françaises est située face au célèbre parc Lumpini et on y trouve également de nombreuses crèches bilingues et francophones. Sa proximité avec l’expressway et le métro permet de relier le reste de la ville facilement.

 

Sukhumvit :

Très prisés par les expatriés, les quartiers bordant cette immense artère sont plus cosmopolites. Bars et hôtels de luxe se mélangent créant une ambiance animée. Il y a tout de même des quartiers très résidentiels où l’on retrouve le calme et de petites rues bordées d’immeubles bas et de maisons avec jardin ainsi que de nombreux commerces qui ont déjà séduit bon nombre d’expatriés. Situé en plein cœur de la ville, ce quartier compte des écoles internationales et est très bien desservi par le métro aérien.

 

Silom :

Doté de nombreuses infrastructures modernes, ce quartier des affaires de Bangkok est très bien desservi et de nombreuses solutions de logement plutôt haut de gamme sont proposées (principalement des appartements ou appartements-hôtels.)

 

Côté loyer, il dépendra forcément du quartier où vous souhaitez vous installer. Voici un tableau qui vous donnera un ordre d’idée sur le montant des loyers à Bangkok :

 

Avant de vous lancer dans l’aventure de la recherche d’un logement, pensez à vous faire accompagner par des experts ! En Thaïlande, recourir à une agence immobilière est totalement gratuit, les frais sont à la charge du propriétaire/vendeur. Ce serait dommage de s’en passer non ?

 

2- Trouver un emploi

Si vous faites le choix de vous installer dans la cité des Anges sans avoir de situation professionnelle prévue à votre arrivée, il est important de savoir qu’en Thaïlande, trouver un emploi lorsqu’on est étranger n’est pas une chose aisée. Tout d’abord, car la législation du travail comporte de nombreuses contraintes, pour le demandeur comme pour les entreprises. De plus, malgré de très bonnes qualifications, de nombreuses professions ne sont pas ouvertes aux étrangers. Si toutefois vous avez connaissance que votre projet professionnel correspond à la demande du marché, vous pouvez vous orienter vers la Chambre de Commerce Franco-Thaïe dont l’une des missions est d’informer le demandeur sur le droit du travail local.

Créée il y a 50 ans, la CCFT, organise régulièrement des « jobs dating » et « ateliers de recherche d’emploi » permettant de créer des relations professionnelles qui vous permettront d’accéder à des opportunités insoupçonnées. N’hésitez pas à consulter régulièrement leur site internet afin de vous tenir informé des rencontres organisées ainsi des offres d’emploi publiées.

Le salaire moyen pour des emplois généralement occupés les Français est de 2 000 à 3 000 euros par mois. Prenez toutefois garde, car les assurances santé ne sont pas toujours prises en charge par les entreprises. Le salaire minimum légal pour un étranger est de 50 000 bath soit un peu plus de 1 300 euros.

Vous avez plutôt le projet de monter votre société ? Alors l’aide d’un avocat vous sera indispensable pour faire face au processus de création de votre entreprise.

 

3- Vie sociale

Une fois installé, il est important de se créer une vie sociale afin de partager avec d’autres l’expérience de cette expatriation.

Bangkok Accueil est l’association francophone qui facilite l’arrivée des Français, et plus généralement des francophones dans la capitale. Affiliée à la FIAFE (Fédération Internationale des Accueils Français et francophones d’Expatriés) l’association, compte une trentaine de bénévoles. A l’heure actuelle, environ 370 familles en sont membres, essentiellement françaises, mais aussi belges, suisses, canadiennes …

 

L’Alliance Française fait également partie des structures qui pourront vous aider à vous intégrer, présente en Thaïlande depuis 1912, c’est le premier centre culturel franco-thaïlandais du pays. Vous pouvez y apprendre le thaï et des cours de français y sont également dispensés, vous pourrez également vous inscrire à des cours et des ateliers artistiques variés.

Il existe également l’UFE, créée en 1927, l’Union des Français de l’étranger est reconnue d’utilité publique, il s’agit de la plus importante association de Français établis à l’étranger dans le monde. Présente dans une centaine de pays, son action se définit autour de 4 valeurs essentielles : l’accueil, l’entraide, la convivialité et le rayonnement.

 

L’ADFE (Association Démocratique des Français à l’Étranger) a quant à elle été créée en 1980 et a pour objectifs de répondre aux attentes des Français de l’étranger quelles que soient leur condition et leur origine, en épaulant en particulier les plus vulnérables, en favorisant l’exercice de la citoyenneté.

 

Vous avez également de merveilleux outils : les réseaux sociaux ! De nombreux groupes se sont formés afin que les expatriés français ou d’autres nationalités puissent s’entraider. Nous pouvons ainsi citer Bla Bla Bangkok, Bangkok Expats, La France et les Français à Bangkok, Francais en Thaïlande : Tout savoir sauf la Météo

 

4- Education

Bangkok compte une trentaine d’écoles internationales, dont un Lycée Français International. La grande majorité d’entre elles offre un enseignement en anglais, mais suit des programmes différents.

La sensibilisation des jeunes à une culture internationale tout en les formant à devenir des esprits responsables est l’objectif commun à toutes. Selon la taille de l’école, la diversité des nationalités sera plus ou moins importante. En moyenne, une école internationale de 800 élèves peut compter jusqu’à 40 nationalités.

Le Lycée Français International est conventionné et accueille les enfants de la petite section à la terminale. Il compte près de 1076 élèves dont 917 français.

La scolarisation de votre enfant dans un établissement de qualité aura un coût qui dépendra des besoins de celui-ci (demi-pension/transport…). Voici à titre indicatif les frais de scolarité pour le Lycée Français International :

 

Si votre enfant est plus jeune, il est toujours possible de l’inscrire dans un jardin d’enfants. Les deux plus connus à Bangkok sont le centre bilingue Acacia qui dispose de deux points d’accueil :  un dans le quartier de Sathorn et le second à Ekkamai. Votre enfant pourra être accueilli à partir d’un an. La seconde crèche se situe également à Sathorn, p’Tibouts propose des activités en français et accueille les enfants à partir de seize mois.

5- Se déplacer en transports en commun

À Bangkok, vous pouvez emprunter différents transports, voici les principaux :

  • Le Skytrain (BTS) :
    Il circule tous les jours de 06h00 à minuit

Les tickets s’achètent aux distributeurs et aux stations à l’extérieur des portes. Le BTS, souvent appelé Skytrain, comporte deux lignes (Silom Line et Sukhumvit Line) qui se rejoignent à l’arrêt Siam. Il est possible de changer pour le MRT (métro) à l’arrêt Asok.

  • Le métro (MRT) :
    Le métro circule tous les jours de 6h00 à minuit

– En heures de pointe, il y a moins de quatre minutes entre les trains (de 6h00 à 9h00 et de 16h30 à 19h30)

Moins de six minutes entre les trains en dehors de ces périodes de pointe.

Le métro de Bangkok, appelé MRT, comporte deux lignes (blue line et purple line). Il existe une correspondance entre le métro et le BTS (métro aérien) à la station Asok.

  •       Le bus :
    Les bus circulent tous les jours de 5h00 à 23h00. Des bus de nuit assurent une continuité 24 heures sur 24.
  • L’Airport Rail Link :
    Un train part de la station de Phaya Thai (BTS) et de l’aéroport de Bangkok (Suvarnabhumi) toutes les quinze minutes. Il s’arrête aux stations suivantes : Ratchaprarop – Makkasan – Ramkhamhaeng – Hua Mak – Ban Thap Chang – Lat Krabang.

Terminus à l’aéroport de Bangkok. Le trajet dure environ 30 minutes.

La City Line circule tous les jours de 06h00 à minuit.

 

6- Se soigner

Savoir où se faire soigner est forcément important lorsqu’on s’installe dans un nouvel environnement, une urgence médicale peut parfois arriver très vite c’est pourquoi il vaut mieux préparer une liste d’hôpitaux à contacter pour le cas où.

Comme partout, à Bangkok, il convient de distinguer les hôpitaux publics des hôpitaux privés. Si les premiers proposent un service de santé à un coût généralement faible, les hôpitaux privés offrent un panel de soins complets avec une technologie très sophistiquée.

Voici une liste des hôpitaux que vous pouvez trouver à Bangkok, vous pourrez retrouver cette liste complète sur le site de l’Ambassade de France.

 

Vous souhaitez en savoir plus concernant votre installation en Thaïlande ? Téléchargez notre guide GRATUITEMENT

➡ ➡ ➡ Guide Pratique – Vivre en Thaïlande – 2018 ⬅ ⬅ ⬅