share on:

Le nombre d’arrivées ayant largement dépassé la capacité des deux aéroports de la capitale, les autorités thaïlandaises envisagent de construire un troisième aéroport à Bangkok, sur le site de Nakhon Pathom. Le coût total du projet est estimé à 20 milliards de bahts.

Airport of Thailand (AoT) a annoncé son intention de constuire un nouvel aéroport dans la province de Nakhon Pathom, à l’ouest de Bangkok, afin de décongestionner les deux principales portes d’accès de la capitale : Suvarnabhumi et Don Mueang.

Selon Jarun Meesomboon, directeur général adjoint de AoT, la construction de ce nouvel aéroport devrait coûter 20 milliards de bahts et serait situé sur un terrain de 3 500 raïs, de l’autre côté du fleuve du Chao Phraya, à Bang Len et Nakhon Chaisi. La construction du projet devrait durer quatre ans.

La proposition sera transmise au ministère des Transports pour examen, a-t-il déclaré.

« L’investissement pourrait prendre la forme soit d’une coentreprise public-privé ou soit d’un projet appartenant entièrement à l’État », a-t-il déclaré. Différents groupes privés ont manifesté un vif intérêt pour le projet, a-t-il déclaré, attirés par un taux de rentabilité économique interne très élevé.

« Le nombre de passagers transitant par l’aéroport devrait atteindre le million de passagers par an au départ, avec un potentiel équivalent à celui des principaux aéroports régionaux tels que ceux de Khon Kaen et de Surat Thani », a-t-il déclaré.

Une audition aura lieu en août afin de discuter de ce projet et de rédiger un mendat. S’il est approuvé, les travaux de construction pourraient commencer en 2023 et l’aéroport sera opérationnel 2-3 ans plus tard.

Le projet de construction de l’aéroport de Suvarnabhumi a été proposé pour la première fois en 1973, mais le plan a été mis de côté suite à l’instabilité poklitique dans les années 1970. Les travaux n’ont débuté qu’en 1996, année de la création de la société New Bangkok International Airport. L’aéroport a ouvert ses portes en 2006.

Suvarnabhumi à actuellement une capacité de 40 millions de passagers, mais reçoit 70 millions de passagers chaque année. Un projet révisé de construction d’un deuxième terminal de 42 milliards de bahts a récemment été mis de côté car les autorités ont indiqué qu’il s’écartait trop du plan initial. Des discussions sont en cours sur ce projet.

Si l’aéroport de Nakhon Pathom est mis en service et que toutes les phases sont terminées, il pourra accueillir jusqu’à 25 millions de passagers par an.

Jarun a déclaré que le nouvel aéroport avait un potentiel élevé grâce à son emplacement à moins de 50 kilomètres du centre-ville de Bangkok et à l’accès à l’autoroute Bang Yai-Kanchanaburi.

« Don Mueang et Suvarnabhumi ont du mal à trouver des créneaux horaires et à accueillir des jets privés. Le nouvel aéroport accueillera des compagnies aériennes commerciales, des jets privés, des hélicoptères et des services d’enquête », a-t-il déclaré.

En ce qui concerne l’expropriation des terres, une étude montre que la population du site est la moins dense – 200 ménages sur 400 parcelles – l’acquisition de la terre ne devrait donc pas être difficile.

« Dans tous les cas, nous réaliserons une EIE [rapport d’évaluation de l’impact sur l’environnement] simultanément à des audiences publiques entre les habitants de la région », at-il ajouté.

Lire aussi : « La Thaïlande prévoit d’accueillir 65 millions de touristes par an«